Essayiste American Express

2017, élection de la dernière chance ? : « Le général de Gaulle disait que « la France ne fait des réformes qu'à l'occasion des révolutions ". Si nous perdons cette dernière occasion de réformer le pays pacifiquement, nous risquons des épisodes violents. Nous voyons actuellement le chaos monter, il faut que les citoyens reprennent leur destin en main. Les politiques doivent, eux, avoir, comme le disait Clemenceau, le courage de penser les choses, de les dire et, surtout, de les faire. Malheureusement, depuis des décennies, aucun n'applique cette formule. »

Chômage : triste exception française : « Il faut être clair, la plupart des grandes démocraties sont aujourd'hui en plein-emploi. L'Allemagne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni sont autour de 5 % de chômage. Même en Espagne, le chômage diminue. En France, il ne recule pas, il est totalement bloqué. A titre d'exemple, on a autant d'emplois marchands aujourd'hui qu'en 2002, alors que la population a crû de façon spectaculaire. »

S'adapter ou décliner : « La France possède, on ne cesse de le rappeler, des atouts portés par sa bonne démographie, ses talents, son mode de vie... Bref, autant de capitaux immatériels qui se trouvent stérilisés par un modèle de décroissance à crédit insoutenable et par un étatisme qui étouffe l'économie. Or la richesse des nations du XXIe siècle passe aussi par leur vitalité. "

L'intégralité de l'émission sur lesechos.fr/invitedesechos

@ppogamSuivre

Intelligence artificielle : Dans son ouvrage « La Guerre des intelligences ", l'essayiste et cofondateur du site Web Doctissimo Laurent Alexandre s'attaque à l'intelligence artificielle (IA). Il aborde notamment les mutations qu'elle va provoquer dans nos modes de vie, et en particulier dans notre conception de l'éducation. « L'intelligence artificielle va nous dépasser sur des sujets techniques, des tâches bien précises comme la comptabilité, conduire des voitures », anticipe l'auteur.

éducation : Pour concurrencer l'intelligence artificielle demain, un enfant âgé de 10 ou 15 ans en 2015 doit « avoir un esprit curieux, multidisciplinaire, savoir travailler en groupe, avoir une bonne culture générale, un esprit critique très développé et lire beaucoup », énumère Laurent Alexandre. Selon lui, il ne faut pas former les jeunes à « des formations professionnalisantes de type codeur, comptable... Des métiers qui vont être laminés ». Il faut plutôt former des « généralistes, là où l'intelligence artificielle n'est pas ».

Europe : L'auteur dénonce également dans son ouvrage la naïveté et la passivité des pays européens face aux géants du Web qui s'emparent de l'intelligence artificielle.

« Il faut se dépêcher sinon les Gafa et les BATX [géants

du Web chinois] vont contrôler l'éducation et la santé dans deux ou trois décennies », prévient l'essayiste. « L'Europe doit se réveiller et comprendre pourquoi elle n'a pas de plate-forme numérique, car, sans plate-forme, nous n'aurons pas d'intelligence artificielle. "

Interview réalisée par Benoît Georges

Categories: 1

0 Replies to “Essayiste American Express”

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *